Art numérique

Chili en mouvement, Andrés Bustamante – jusqu’au 3 mai

Vernissage Exposition ” Chili en mouvement ” du 19 mars au 3 mai 2014

Andrés Bustamante

Sans-titre---3

Exposition du 19 mars au 3 mai  2014

art, culture et politiqueSoirées culturelles tout au long de l’exposition

 

Dorothy propose un voyage au cœur du Chili, entre un passé douloureux et un présent aux aspirations nouvelles et pleines d’espoir.

La galerie accueille Andrés Bustamante, peintre chilien, dont l’œuvre est inspirée de la force de la nature et des anciennes traditions chiliennes. Seront également proposées les photographies de Laurencine Lot prises sous la dictature de Pinochet: « Au Chili des années 80 – ce que racontent les murs de la dictature ».

Des soirées en compagnie de réalisateurs, musiciens et acteurs chiliens complètent le tableau de ce pays en plein mouvement.

CP_Chili_en_mouvement

Affiche_Web

Andrés Bustamante – cubisme, peinture et sculpture en bois

PhotoLot Bustamante04Andrés Bustamante est né en 1973, année du coup d’état chilien. A travers des œuvres organiques et sculpturales, il nous raconte son histoire personnelle et également celle d’un pays empreint d’une instabilité multiple : politique, naturelle, et sociale.

Son imaginaire visuel repose sur l’instabilité évoquée par l’expérience vécue des tremblements de terre au Chili et la solidité architecturale représentée par la ville de Paris, où il s’installe en 2011. C’est à partir du regard qu’il porte sur ces deux mondes que Bustamante bâtit son œuvre. Les églises et divers bâtiments de Paris qu’il abstrait en bois sont des  symboles de la solidité architecturale qui nous entoure.  Entre géométrie et abstraction,  Andrés nous dévoile une œuvre unique et engagée.

 

Rencontre avec l’artiste Andrés Bustamante dans son atelier from dorothy’s gallery on Vimeo.

Andrés pratique un cubisme d’un genre nouveau en volume et en couleur avec une intensité apportée par la matière naturelle que sont le bois, la terre et le sable. Ses œuvres sont des miniatures architecturales inspirées de l’environnement externe dans lequel il vit. Hybrides entre peinture et sculpture sur bois, elles se construisent autour de la présence de l’horizontale, de la verticale et de la diagonale.

Le public découvrira des jeux de volumes et de perspectives, de lumières et d’ombres crées par la matière même qui rendent plus palpables  les effets d’équilibre, soutien et appui.

PhotoLot Bustamante02

Parcours d’Andrés Bustamante
Peintre, sculpteur, vidéaste

BustamanteNé au Chili en 1973, Andrés grandit auprès de peintres, écrivains et cinéastes qui avaient  l’habitude de se réunir à Santa Rosa, sa maison de campagne familiale.

Entre 1993 et 1999, il étudie les beaux-arts à Santiago du Chili et en 1995 il part en Espagne où il découvre les œuvres classiques et contemporaines européennes.  En parallèle et de façon continue Andrés Bustamante travaille dans le domaine des films d’animation. En 2006, il réalise avec le cinéaste chilien Théo Court, un court-métrage animé, Sendero, créé entièrement en sable et terre. Ces matériaux seront repris quelques années plus tard dans la création de la fresque murale Terres du Choapa au nord du Chili. Réalisée complètement en torchis, elle est unique dans son genre au Chili.

Ses œuvres ont été exposées au Chili (Santiago, Valparaiso, Concepción), aux Iles Canaries et à Paris.



SENDERO from Manuel Muñoz Rivas on Vimeo.

 

Voyage entre le Chili du passé et celui du présent

L’histoire du Chili est marquée par les cicatrices profondes laissées par la chute de Salvador Allende lors du coup d’État du 11 septembre 1973 et les années noires de la dictature. S’y ajoute l’expérience traumatisante des tremblements de terre qui agitent le pays de façon récurrente. Les  récentes   révoltes   des  étudiants dévoilent  le  réveil  d’une  nouvelle    conscience chilienne.

Chili sous Pinochet

Photographies de Laurencine Lot

Laurencine-web-213x300« Laurencine Lot explore le Chili sous dictature,  l’oeil aux aguets et  son  Leica en mains. Apparemment immobilisé, le pays est en mouvement. Elle photographie avec ardeur les gens qui marchent. Ce que le peuple pense du régime assassin, les murs le disent par les mots et par les images. Trente ans sont passés. Le Chili a changé. Les photographies de Laurencine Lot disent aux Chiliens «Voici d’où vous venez» et aux nombreux Français qui, en ces années déjà lointaines, se sentaient solidaires des exilés chiliens: «Voici ce que les murs criaient et que vous aviez entendu». » Jean Verdun

 

Chili 1986, Laurencine LotPhotoLot Chili05

Programme culturel

Acteurs, réalisateurs, musiciens chiliens

Tout au long de l’exposition, dorothy’s gallery vous invite à la rencontre d’artistes chiliens de renommée internationale. Qu’ont à dire les jeunes artistes chiliens aujourd’hui ? Cinéma & audiovisuel, musique, conférences-débat.

Vendredi 28 mars :  Projection du film “La Nostalgie de la lumière”

Vendredi 4 avril : Luis Briceno (courts-métrages) et Concert du groupe El Gran Chufle

Vendredi 11 avril : Concert du Trio Marelle (chanson jazz latino-américaine)

 Vendredi 25 avril :  Conférence “L’Art et la Dictature” & Projection “L’Ombre de Don Roberto”

CP_Chili_en_mouvement

EXPOSITION-VENTE – “My Planet, I love you” / La Planète, mon Amour

Affiche

Exposition “My planet, I love you”

Artshop et artisanat du monde pour tous les budgets

11 décembre – 10 janvier

En partenariat avec Caribbean Green Action Initiative

 

Agir en faveur de l’environnement

Dorothy’s gallery, American center for the Arts s’engage dans la lutte internationale pour le climat. À travers l’exposition « My planet, I love you » qui met en lumière des artistes internationaux, elle démontre l’urgence de la cause environnementale et s’inscrit dans l’esprit de la COP 21.

Des associations haïtiennes et guyanaises, représentantes des pays touchés par l’arrivée massive des algues sargasses, sont invitées à la galerie pour vendre l’artisanat de leurs pays. Hautement toxiques, ces algues prennent possession de l’arc Caraïbe, de la Républicaine dominicaine à la Barbade en passant par la côte mexicaine.

Les fonds récoltés sont en partie reversés à l’association CGain (Caribbean Green Action Initiative) qui soutient l’initiative du recyclage des algues.

Les artistes présentés ont choisi la nature comme inspiration ou utilisent des matériaux naturels, comme le bois ou la mousse végétale pour donner vie à leurs œuvres :

 

Anna Jeretic (USA)
Peintre, graveur, et sculpteur

Anna Jeretic  est une « écologiste de l’art » qui sensibilise le public à la fragilité et la beauté du vivant à travers son œuvre.

Dès l’entrée de la galerie, le public est immergé dans un environnement végétal avec son installation « Green House ».

DSCN05067The Greenhouse effect, Anna Jeretic

Joshua Smith (USA)

Lauréat du Grand Prix de la New York International Art Expo en 2007, et de la Médaille de l’Association des Arts, Sciences et Lettres, les tableaux de Joshua Smith, inspirés de ses rêves surréalistes, sont l’expression de son amour pour la nature.

Joshua Smith

The Pilgrim’s Destination, Joshua Smith

Andres Bustamante (Chili)

Mis à l’honneur au printemps 2014 par la Dorothy’s Gallery, Andres Bustamante présente ici ses oeuvres organiques et sculpturales qui évoquent son histoire et celle de son pays touché par des fréquents séismes. Entre peinture et sculpture sur bois, l’artiste fait se confronter la solidité des formes cubistes à l’instabilité naturelle qui a marqué sa vie.

andrés_Bustamante

Soon Young Lee (Corée)

Résultants d’un jeu sur le réel, les photographies de Soon Young-Lee illustrent la façon dont l’Homme s’est créé ses propres prisons et elles prônent un retour vers la nature sauvage, avec une végétation qui reprend le contrôle dans une société dénaturée.

The thinking Growing UpThe thinking Growing Up, Soon Young Lee

Eun Jung Lee et Shoi seront également exposés.

Paula Rosa (Portugal)

Artiste et designer, Paula Rosa immortalise à travers son oeuvre la rencontre entre la rigueur technique et le chaos intérieur de l’imaginaire. Ses photographies surréalistes en noir et blanc montrent un monde où les constructions mécaniques et industrielles aliènent la nature et l’être humain.

human DK by Paula RosaHuman DK, Paula Rosa

Gérald Bloncourt (France et Haïti)

Artiste militant et grand ami de la galerie présente ses dessins, digraphies et peintures.

Les nombreux artistes américaines de la galerie, également impliqués dans la lutte pour le climat, seront présentés dans notre art shop annuel : Jack Smith, Scott Kling, Kimberly Gremillion, Katy Anderson, Patrick Medrano, Jen Sloan, Jean Marcelino.

Autour de l’exposition

–    11 décembre 2015 : Vernissage, dégustations de de bouchées haïtiennes, concert d’Olivier Griffith & the American Jazz Trio

–    18 décembre 2015 : Animations musicales et dégustations de bouchées haïtiennes, en présence des membres de l’association CGain

–    19 décembre 2015 : Concert de Shantelle Monique, Danse de Roxy R. Théobald

–   8 janvier 2015 : Soirée Guyanaise, danse carnavalesque, musique, dégustations de spécialités

–   9 janvier 2015 : Clôture de l’exposition “My Planet, I love you”, Contes musicaux de Jude Joseph, Musique des plus grandes voix haïtiennes Toto Bissainthe, Kati Dada, Vente d’art et d’artisanat caribéen, dégustation de spécialités locales, vins.

–    Et jusqu’au 10 janvier : vente d’artisanat et art shop de la Dorothy’s Gallery où de nombreux autres artistes du monde seront présentés pour tous les budgets.

 

 

 

 

 

Minimenta – Exposition du 12 au 27 juin

du 11 juin au 27 juin 2014

MINIMENTA

La Grande Exposition des petits formats

Finissage le samedi 28 juin de 19 h à 21 h

Au programme du finissage :

** Visites guidées avec Anna Adam, artiste, et Dorothy Polley, galeriste, à 19h et 20h **

minimanta-4

** Performance d’Arnaud Prinstet, portrait des visiteurs, live… **
L’occasion unique pour les visiteurs de repartir avec leur portrait réalisé par un artiste talentueux

minimenta_Arnaud_Prinstet

** Programme vidéo de films courts **

** Découverte de la buvette de Dorothy’s gallery avec vins et produits bio **

14 galeries se sont réunies pour créer
un grand parcours promenade dans les galeries du 11ème arrondissement

137 Artistes exposent dans 14 Galeries différentes.
Commissaire d’exposition : Jean Christophe Arcos
Site Officiel

 « Il ne faut juger de rien sur sa grandeur apparente », raisonne Micromégas
le bien nommé dans le conte philosophique de Voltaire.

«Portrait» est la proposition de Dorothy’s Gallery pour la seconde édition de MINIMENTA. Non, il ne s’agit pas d’une exposition de portraits, mais d’une exposition de portrait : à la fois celui de la galerie et celui de chacun de ses artistes exposants.

Avec les travaux d’artistes venus des quatre coins du monde (Chili, Etats Unis, France, Hongrie, Italie, Luxembourg, Mexique), Dorothy Polley propose aux visiteurs une exposition qui retrace l’histoire de sa galerie, qui fête son 8ème anniversaire cette année.

Dorothy’s gallery, American Center for the Arts
présente 29 artistes

Anna Ádám – Katy Anderson – Cyril Anguelidis – Philippe Briard – Andrés Bustamante – Clinton Deckert – Emmanuelle Fèvre – Jonathan French – Maurizio Galimberti – Kimberly Gremillion – Jimi Hendrix – Kanda – Scott Kling – Véronique Magnin – Michel Medinger – Patrick Medrano – Henry Miller – Zwy Milshtein – Michael Platt – Arnaud Prinstet – Alain Quemper – Veronica Rojas – Paula Rosa – Brigitte Rutenberg – Jack Smith – Joshua Smith – Jean-Baptiste Seckler – Arturo do Cruzeiro Seixas – Eric Turlot

Affiche Minimenta DEFDEFAu travers de plus de cent pièces accrochées au mur, le visiteur pourra (re)découvrir certains tableaux issus des expositions emblématiques de la galerie (« De Henry Miller aux jeunes artistes d’aujourd’hui», 2010; «Obama in Paris», 2011; «La Roumanie à Paris», 2012, «Dreams & Fantasies from America», 2013…). Peintures, photographies, assemblages, dessins ou images-objets, le «Portrait de Dorothy’s Gallery» est certes pluridisciplinaire, mais ne manque ni de caractère ni de cohérence. Les grandes thématiques auxquelles la Galeriste s’intéresse se dessinent délicatement entre son goût pour le paysage réaliste

(urbain, politique, social), traité avec une approche picturale chargée de couleurs et de matières, et l’abstraction formelle. Qu’elle soit réaliste, allégorique, documentariste ou caricaturale, la question de la représentation de la figure humaine occupe également une place importante dans sa collection.

A la fois héritière de l’esthétique pop et d’une culture gestuelle expressive, son «patrimoine artistique» est dynamique et rythmique, ses portraits comme ses paysages ne manquent pas de mouvement(s). D’un autre côté l’exposition «Portrait» fait également hommage à ses artistes qu’elle suit fidèlement depuis plusieurs années. Chacun d’entre eux (se) présente avec un échantillon de travaux représentatifs, issus de leurs recherches à la fois anciennes et toutes neuves. Malgré et grâce à leurs diversités, ces «Portraits d’artistes» forment un ensemble, qui entre dialogues et confrontations, similitudes et grands écarts contribuent à la richesse et à la diversité de paroles de Dorothy’s Gallery.

Tandis que la première pièce fonctionne comme sommaire pour un catalogue d’exposition en trois dimensions, chaque espace garde une identité forte.

Dès l’entrée, la galeriste affirme son goût à la fois pour une esthétique classique (série de portraits de Jack Smith) et une approche plus expérimentale (compositions en bois d’Andrés Bustamante et monotypes brodés d’Anna Ádám). Les portraits de Jack Smith sont plus des portraits de regards que des portraits d’hommes. Ses trois petits formats proposent une subtile combinaison

de la mélancolie «Freudienne» et des couleurs «Schieleiennes», tandis que quatre petites peintures sur cuivre témoignent de son sens de l’humour et de sa légèreté. A la frontière de l’objet et de l’image, les compositions d’ Andrés Bustamante font penser à des architectures mystérieuses composées d’un agrégat de formes géométriques. Ses questionnements sur la surface, la matière, la composition et la superposition sont poursuivies dans le travail d’Anna Ádám également. Mais tandis que le premier s’intéresse à un matériau brut, lourd, aux tons neutres,

Anna Ádám utilise la légèreté du tissu et de la dentelle pour allouer une dimension poétique à ses oeuvres.

La seconde pièce est dédiée aux portraits. Des travaux de différents artistes (Katy Anderson, Kimberly Gremillion, Jimi Hendrix, Janis Joplin, Henry Miller…) en format miniature constituent deux compositions en format mosaïque. Sur le mur latéral quatre portraitistes (Arnaud Prinstet, Jonathan French, Katy Anderson, Emmanuelle Fèvre) traitent de quatre manières différentes la question de la représentation de la figure. Les photographies de Jonathan French

fonctionnent comme des bribes d’un voyage multisensoriel tandis que les superpositions numériques d’Obama (Emmanuelle Fèvre) traitées avec humour, contrebalancent la dramaturgie imposée par les images de Katy Anderson. Sur une composition architecturale, une multitude de petis objets (boîtes de Philippe Briard) et de sculptures (module en argent de Sebastien Kito, bronzes de Scott Kling) reposent et constituent ensemble le «Cabinet de Curiosité» de Dorothy.

Entre la deuxième et la troisième pièce, entre portraits et paysages, la transition se fait en douceur avec Alain Quemper et ses portraits à la fois de stars et d’époques. La scénographie de l’exposition est conçue pour mener le visiteur devant un bel espace mural en format paysage, où se côtoient scènes urbaines (Eric Turlot, Maurizio Galimberti) et contrées fantastiques (Joshua Smith, Veronica Rojas, Clinton Deckert). De quoi ouvrir l’imaginaire…

 

new.Plan Minimenta

 

 

25.04 – Conférence “L’Art et la Dictature” & Projection “L’Ombre de Don Roberto”

Dans le cadre de l’exposition « Chili en mouvement » du 19 mars au 3 mai 2014


Vendredi 25 avril à 19h30

Conférence “L’Art et la Dictature”

Projection “L’Ombre de Don Roberto”

Suivies d’un Cocktail & Empanadas

 affiche Ricardo Parvex2

 

 Conférence de Ricardo Parvex
« L’Art et la Dictature »

RicardoParvexRicardo Parvex est Journaliste, ancien correspondant à Paris, ancien enseignant à HEC et Ponts et Chaussées et Vice-Président de l’Association AEXPPCH France.

Projection du documentaire « La Sombra de Don Roberto » (L’Ombre de Don Roberto)
Documentaire de Juan Diego Spoerer and Håkan Engström

docuAmLat_35
Travail sur la mémoire, traumatismes de guerre et réconciliation – les films du réalisateur chilien Juan Diego Spoerer explorent les sujets pénibles des sociétés latino-américaines. Ancien exilé politique, il descend dans les ruines de l’histoire récente de son pays.

Au milieu du désert Atacama, il découvre un ancien camp de prisonniers habité par un âme solitaire qui chasse les démons de son passé.

Bande Annonce du documentaire

Informations Pratiques :

dorothy’s gallery, American Center for the Arts
27 rue Keller, 75011 Paris

Tarifs : 12 € / 10 € (membre, tarif étudiant, chômeur)

Réservations sur : contact@dpgallery.fr ou 01 43 57 08 51

Expositions à venir // Next Exhibitions

Affiche Festival Henri Miller

 

 

 

6 MAI – 10 MAI 2014
Henry Miller, Festival Aller Retour Paris
Special Evening : 7 mai à 19h

 

 

Affiche Web Karol Rouland

 

 

 12 MAI – 29 JUIN 2014

“Ô CIRQUE PAR AMOUR”, photographies de Karol Rouland
Vernissage le 12 mai à 18h en présence de Jean-Pierre Mocky

 

 

 

Exposition – Chili en mouvement, Andrés Bustamante

jusqu’au 3 mai 2014

Vernissage Exposition ” Chili en mouvement ” du 19 mars au 3 mai 2014

Andrés Bustamante

Sans-titre---3Exposition du 19 mars au 3 mai  2014

art, culture et politiqueSoirées culturelles tout au long de l’exposition

 

Dorothy propose un voyage au cœur du Chili, entre un passé douloureux et un présent aux aspirations nouvelles et pleines d’espoir.

La galerie accueille Andrés Bustamante, peintre chilien, dont l’œuvre est inspirée de la force de la nature et des anciennes traditions chiliennes. Seront également proposées les photographies de Laurencine Lot prises sous la dictature de Pinochet: « Au Chili des années 80 – ce que racontent les murs de la dictature ».

Des soirées en compagnie de réalisateurs, musiciens et acteurs chiliens complètent le tableau de ce pays en plein mouvement.

CP_Chili_en_mouvement

Affiche_Web

Andrés Bustamante – cubisme, peinture et sculpture en bois

PhotoLot Bustamante04Andrés Bustamante est né en 1973, année du coup d’état chilien. A travers des œuvres organiques et sculpturales, il nous raconte son histoire personnelle et également celle d’un pays empreint d’une instabilité multiple : politique, naturelle, et sociale.

Son imaginaire visuel repose sur l’instabilité évoquée par l’expérience vécue des tremblements de terre au Chili et la solidité architecturale représentée par la ville de Paris, où il s’installe en 2011. C’est à partir du regard qu’il porte sur ces deux mondes que Bustamante bâtit son œuvre. Les églises et divers bâtiments de Paris qu’il abstrait en bois sont des  symboles de la solidité architecturale qui nous entoure.  Entre géométrie et abstraction,  Andrés nous dévoile une œuvre unique et engagée.

Rencontre avec l’artiste Andrés Bustamante dans son atelier from dorothy’s gallery on Vimeo.

Andrés pratique un cubisme d’un genre nouveau en volume et en couleur avec une intensité apportée par la matière naturelle que sont le bois, la terre et le sable. Ses œuvres sont des miniatures architecturales inspirées de l’environnement externe dans lequel il vit. Hybrides entre peinture et sculpture sur bois, elles se construisent autour de la présence de l’horizontale, de la verticale et de la diagonale.

Le public découvrira des jeux de volumes et de perspectives, de lumières et d’ombres crées par la matière même qui rendent plus palpables  les effets d’équilibre, soutien et appui.

PhotoLot Bustamante02

Parcours d’Andrés Bustamante
Peintre, sculpteur, vidéaste

BustamanteNé au Chili en 1973, Andrés grandit auprès de peintres, écrivains et cinéastes qui avaient  l’habitude de se réunir à Santa Rosa, sa maison de campagne familiale.

Entre 1993 et 1999, il étudie les beaux-arts à Santiago du Chili et en 1995 il part en Espagne où il découvre les œuvres classiques et contemporaines européennes.  En parallèle et de façon continue Andrés Bustamante travaille dans le domaine des films d’animation. En 2006, il réalise avec le cinéaste chilien Théo Court, un court-métrage animé, Sendero, créé entièrement en sable et terre. Ces matériaux seront repris quelques années plus tard dans la création de la fresque murale Terres du Choapa au nord du Chili. Réalisée complètement en torchis, elle est unique dans son genre au Chili.

Ses œuvres ont été exposées au Chili (Santiago, Valparaiso, Concepción), aux Iles Canaries et à Paris.

Court métrage SENDERO

Voyage entre le Chili du passé et celui du présent

L’histoire du Chili est marquée par les cicatrices profondes laissées par la chute de Salvador Allende lors du coup d’État du 11 septembre 1973 et les années noires de la dictature. S’y ajoute l’expérience traumatisante des tremblements de terre qui agitent le pays de façon récurrente. Les  récentes   révoltes   des  étudiants dévoilent  le  réveil  d’une  nouvelle    conscience chilienne.

 

Chili sous Pinochet

Photographies de Laurencine Lot

Laurencine-web-213x300« Laurencine Lot explore le Chili sous dictature,  l’oeil aux aguets et  son  Leica en mains. Apparemment immobilisé, le pays est en mouvement. Elle photographie avec ardeur les gens qui marchent. Ce que le peuple pense du régime assassin, les murs le disent par les mots et par les images. Trente ans sont passés. Le Chili a changé. Les photographies de Laurencine Lot disent aux Chiliens «Voici d’où vous venez» et aux nombreux Français qui, en ces années déjà lointaines, se sentaient solidaires des exilés chiliens: «Voici ce que les murs criaient et que vous aviez entendu». » Jean Verdun

 

PhotoLot Chili05                                                                                                                                                                                                      Chili 1986, Laurencine Lot

Programme culturel

Acteurs, réalisateurs, musiciens chiliens

Tout au long de l’exposition, dorothy’s gallery vous invite à la rencontre d’artistes chiliens de renommée internationale. Qu’ont à dire les jeunes artistes chiliens aujourd’hui ? Cinéma & audiovisuel, musique, conférences-débat.

Vendredi 28 marsProjection du film “La Nostalgie de la lumière”

Vendredi 4 avril : Luis Briceno (courts-métrages) et Concert du groupe El Gran Chufle

Vendredi 11 avril : Concert du Trio Marelle (chanson jazz latino-américaine)

Vendredi 25 avrilConférence “L’Art et la Dictature” & Projection “L’Ombre de Don Roberto”

CP_Chili_en_mouvement

ESPACE ART SHOP – Exposition du 27 février au 5 avril 2015

// DERNIERS JOURS //

EXPOSITION

ESPACE ART SHOP

Rétrospective 2006-2014
30 artistes internationaux

du 27 février au 5 avril 2015

EspaceArtshop

Concert de Shantelle Monique
Chanteuse soul acoustique qui possède un style versatile influencé par le Blues, la Soul et le R&B entre autres. En 2010 Shantelle s’est installée à Paris et y prolonge son voyage musicale depuis. Suite à la sortie de son premier album “Sequoia” en mars 2014, Shantelle se dédie à la composition et à l’exploration de son “son”. Shantelle croit fermement à la puissance de la musique pour promouvoir la compréhension entre les peuples. L’histoire transposée en mots, rythmes et sensations dans la chanson est centrale dans son travail poly-genre et poly-linguistique.

Official website / Soundcloud

shantelle_res_03_2014_ajuste

En ce début d’année 2015, dorothy’s gallery, American Center for the Arts continue la métamorphose de son espace et l’élargissement de ses activités artistiques et culturelles. A la fois galerie d’art contemporain et centre culturel américain/international, le visiteur découvre l’art sous toutes ses formes, de manière ludique et insolite.

Pluralité des espaces

Au sein de l’exposition « Espace art shop », proposée du 27 février au 5 avril 2015, une pluralité d’espaces s’offre au visiteur. Chacun enrichit ses connaissances de l’art contemporain, peut créer sa propre collection d’art et participer à des soirées culturelles engagées et originales :

–          Un espace d’exposition

Rétrospective de 30 artistes internationaux ayant exposé à la galerie de 2006 à 2014 et ayant contribué à la renommée et à l’expansion du lieu.

Katy Anderson Cyril Anguelidis Philippe BriardAndrés Bustamante – Dawn – Clinton Deckert – Emmanuelle Fèvre – Jean-Robert Franco Jonathan FrenchKimberly GremillionJimmy HendrixJanis Joplin – Kanda – Scott KlingSoon Young Lee Jean Marcellino – Percy Martin – Patrick MedranoHenry MillerFlavia Pitts Arnaud PrinstetAlain Quemper – Rached – Veronica Rojas – Paula RosaJean-Baptiste Seckler – Catherine Seghers – Grace Slick – Jen Sloan – Jack SmithJoshua SmithEric Turlot – Sélection d’Amérindiens…


–          Un espace Art Shop

Sont exposées en parallèle, des pièces uniques de petite taille et reproductions de haute qualité en édition limitée des artistes exposés. Chacun peut librement sélectionner les œuvres de son choix, créer sa propre collection d’art, offrir un cadeau ou encore embellir son lieu de vie ou de travail.

–          Des espaces multimédia

Des pièces d’art audiovisuelles sous formes de projections de courts-métrages d’artistes et documentaires visionnables en permanence.

–          Un espace de lecture

Des livres d’art pour approfondir ses connaissances sur les artistes de l’exposition présente et des expositions passées.

–          Un espace dédié aux événements culturels

“Brooklyn Arty Afterwork”: soirée régulière « made in America »

Faire découvrir l’art et la culture des pays du monde entier par l’intermédiaire d’un agenda culturel pluridisciplinaire : conférences, concerts, projections, poésie, théâtre…

Et pendant tous nos événements, un espace bar bio :

Boissons (vin, bières, jus frais), spécialités américaines à déguster au sein de la galerie.

Le leitmotiv du lieu : montrer l’art sous toutes ses formes et
le rendre accessible à tout public, curieux et amoureux de la création.

 

Informations pratiques : 

dorothy’s gallery, American Center for the Arts
27 rue keller, 75011 Paris
M° Bastille, Voltaire, Ledru-Rollin, Bréguet-Sabin

Horaires :
mar-dim : 16h-19h
mer-sam : 13h-19h

Entrée Libre