Prochains événements

    Art numérique

    EXPOSITION – En avant Haïti ! (An’n Alé Ayiti !) du 5 mai au 27 septembre

    NOUVEL ACCROCHAGE DU 29 mai au 11 juillet
    5 mai > 27 septembre 2015

    Réserver votre billet en ligne ici

    Téléchargements
    Communiqué de Presse
    /Dossier de Presse/Programme culturel

    Inauguration de l’ Exposition “En Avant Haïti / An’n Alé Ayiti !” from dorothy’s gallery on Vimeo.

    Article publié par RFI sur Haïti

    Vidéo Exposition présentée dans le journal de France O’
    (à 12:15)

    Découvrir le Projet éducatif de Haïti Futur (à partir de 05:30)

    LOGO-EN-AVANT-HAITI

    Affiche_HAITI_RVB 2

    > Hommage à Toto Bissainthe
    Chanteuse, compositrice et actrice mythique d’Haïti
    Une vie engagée, son combat, son exil : témoignages, musiques, photographies
    Ecouter

    > De l’Art naïf à l’Art contemporain
    Peinture, Sculpture, Photographie, Fresques, Artisanat
    Elodie Barthélémy, Gérald Bloncourt, Jean Dubic, Jacques Eugène, Gérard Fortuné, Sébastien Jean, Serge Jolimeau, Eddy Saint-Martin, Jean Dubic…

    > Soirées Culturelles – Voyage en Haïti
    500 ans d’histoire et de création
    Musique, Danse, Projections, Lectures/Contes, Conférences
    Consulter le programme culturel

    >  Projection de films & documentaires
    en continu, en Partenariat avec le Collectif 2004 images

    “Art naïf et répression en Haïti”, d’Arnold Antonin, “Chronique d’une catastrophe annoncée”, d’ Arnold Antonin, “Rasin Ginen” de Jean-François Chalut, “Des hommes et des dieux” d’Anne Lescot, “Le centre d’art de Port-au-Prince”, Collectif 2004,
    “Traversée des mondes” d’Arnold Antonin (film sur Frankétienne)…

     

    Une traversée

    Du 5 mai au 27 septembre, dorothy’s gallery, American Center for the Arts présente, en partenariat avec l’Ambassade d’Haïti en France et la Fondation Haïti Jazz, l’exposition An’n Alé Ayiti ! (En Avant Haïti!).

    Pendant cinq mois, le public découvre les multiples facettes de ce berceau culturel des Caraïbes, son histoire complexe, ses figures emblématiques et sa singulière richesse artistique. Tout au long de l’exposition, de nouveaux accrochages sont proposés et le public peut pénétrer au sein d’un véritable village haïtien grâce à une scénographie créée pour l’occasion par les artistes.

    Proposée en partenariat avec diverses associations haïtiennes luttant par le biais de l’art pour le développement et la reconstruction de l’île (éducation, création artistique, infrastructures), l’exposition est un soutien et une main tendue au Haïti du futur, celui qui se reconstruit, qui se développe et qui ne cesse de faire preuve d’une force et effervescence créative remarquable; et qu’une dictature ou catastrophe n’ ont pas su étouffer.

    Affiche_ HAITI_RVB

    toto bissainte

    Affiche_ HAITI_RVB

    L’exposition consacrera une place importante à Toto Bissainthe, figure emblématique symbolisant avec perfection l’âme d’Haïti, sa beauté, sa lutte et ses douleurs.  La Fondation Haïti Jazz restitue en photos et témoignages vidéo, l’itinéraire exceptionnel de cette grande musicienne et comédienne. Son œuvre rend hommage aux vies, aux difficultés et à la spiritualité du peuple haïtien.

     Site/Ecouter

     

     

     

     

     un peuple de peintre
    La suite est une trame libre, une traversée sans frontières consacrée à l’art haïtien sous tous ses angles. La galerie propose une rencontre et une cohabitation entre œuvres anciennes et contemporaines.

    voyage en haiti

    > Page des événements
    > Télécharger Programme Culturel

    Le public viendra découvrir la culture haïtienne, terre d’ histoire et de tradition grâce à un programme culturel foisonnant et pluridisciplinaire : chant, musique et contes (Dominique Sylvain, Atissou, Amos Coulanges, Henri Roy, Jackson Télémaque et Eddy Saint-Martin, Natacha Jeune Saintil, Jude Joseph), des projections de films suivies de conférences (vaudou, l’art en Haïti, hommage à Mimi Barthélémy, Jacques Stéphen Alexis) mais aussi des rendez-vous en continu destinés à tous (ateliers de chant, danse pour les enfants, défilés de mode, dégustation de mets haïtiens…).

     Le parrain

    Affiche_ HAITI_RVBNé d’une mère métropolitaine et d’un père guadeloupéen, Gérald Bloncourt est un artiste aux multiples facettes, il manie aussi bien la peinture, la poésie, la photographie que la littérature. Engagé très tôt dans la cause haïtienne, il contribua à la fondation du Centre d’Art haïtien qui favorisa la diffusion de la peinture haïtienne sur la scène internationale. En 2012, il est fait Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres, puis en 2015, il est fait chevalier de la Légion d’Honneur.

     

     

     

     

     

    les artistes1

     

    Elodie Barthélémy 
    1965, Bogota (Colombie)

    Affiche_ HAITI_RVB

    Diplômée de l’École nationale supérieure des beaux-arts de Paris, sa démarche emprunte des ressorts scénographiques et met en relation récits historiques, situations politiques et questionnements philosophiques. Sculpture, installation, peinture et performance reflètent sa conscience de la résilience. Artiste investie dans la relation, elle anime le collectif Haïti Action Artistes, créé après le séisme de 2010.  Franco-haïtienne, Élodie Barthélemy travaille à Paris et dans l’Oise et séjourne fréquemment en Haïti.

    Gérald Bloncourt
    1926, Bainet (Haïti)

    Affiche_ HAITI_RVBNé d’une mère métropolitaine et d’un père guadeloupéen, Gérald Bloncourt est un artiste aux multiples facettes, il manie aussi bien la peinture, la poésie, la photographie que la littérature. Engagé très tôt dans la cause haïtienne, il contribua à la fondation du Centre d’Art haïtien qui favorisa la diffusion de la peinture haïtienne sur la scène internationale. En 2012, il est fait Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres, puis en 2015, il est fait chevalier de la Légion d’Honneur.

    Sébastien Jean 
    1980, Thomassin (Haïti)

    Affiche_ HAITI_RVB

    Influencé par les masques, costumes et décors de carnaval, il représente un univers singulier peuplé de monstres prédateurs, d’oiseaux de proie et de fantômes errants offrant une vision spectrale d’un monde tourmenté. Artiste prolifique, aussi bien en peinture qu’en sculpture, il expérimente de nouveaux matériaux et varie les sujets de ses œuvres selon les lieux où il est amené à séjourner. Il a exposé notamment à la Fondation Agnès b. à Paris, et au Pavillon haïtien de la 54e Biennale de Venise.

     

    Eddy Saint-Martin 
    1952, Paris (France)

    Affiche_ HAITI_RVB

    De père haïtien et de mère guadeloupéenne, il travaille à Paris et à Dakar. Son œuvre exposée à travers le monde se déploie sur différents supports allant de la soie au bois en passant par la toile et le papier, elle propose des formes abstraites et des représentations symboliques de visage et de corps. Eddy Saint Martin a également réalisé des créations textiles pour Paco Rabanne, Cacharel, Kenzo ou Ly Dumas, et s’est engagé dans des spectacles vivants tels que la danse, le théâtre, le cinéma et la musique.

    Katherine-Marie Pagé
    1967, Charente-Maritime (France)

    Madame Georgette revient du marché

    Photographe-réalisatrice de films documentaires,  elle vit à Paris mais a passé plus de 10 ans à parcourir Haïti, du Nord au Sud. Juriste destinée à une carrière d’avocat, deux voyages en Haïti et au Bangladesh au cours de la même année comme photographe, l’ont amenée à changer radicalement de vie.  Ses photographies sont un voyage à travers l’âme d’Haïti, là où l’espoir, la vie, la dignité, la joie se reflètent dans la lumière et brillent au grand jour, malgré les chaos en tout genre. Elle est également auteur et éditeur de deux ouvrages, photographies-textes Haïti, lumières… et Haïti…un autre regard (Premier prix catégorie Beaux Livres au Salon International du Livre de voyage à Ouessant)

    Henry Roy 
    1963, Port-au-Prince (Haiti)

    Affiche_ HAITI_RVB

    Henry Roy arrive en France avec sa famille dans les années 1960. Après avoir étudié la photographie à Paris, il débute une carrière de photo reporter. En 1996, il publie son premier livre Regards noirs aux éditions Dagorno & L’Harmattan. Il s’agit d’une galerie de portraits noir et blanc réalisés en studio (influencés par les photographies de Richard Avedon et Irving Penn), représentant une sélection hétéroclite de personnalités afro-caribéennes de France. En 1998, il intègre le magazine français Purple qui lui offre une tribune internationale où développer un style narratif plus personnel inspiré de ses voyages rencontres et expériences vécues. Il publie ensuite deux nouveaux livres présentant ce travail : Out of the blue 2008 aux éditions The Spring Press (Australie), Spirit 2009 aux éditions Gottlund Verlag (Etats-Unis) et Mirage, 2014 aux Editions Jane & Jeremy (Angleterre).

    Jacques Eugène 
    1969, Croix des Bouquets (Haïti)

    Affiche_ HAITI_RVB

    Né à Croix des Bouquets en 1969, il débute son travail artistique par un apprentissage dans les ateliers de Gary Darius, Médard Ulysses, puis chez les maîtres reconnus Gabriel Bien Aimé et Serge Jolimeau. Jacques Eugène donne un nouveau souffle à la tradition du fer découpé en le combinant avec des matières telles que l’aluminium, le cuivre, le laiton et d’autres objets de récupérations. Ses innovations font de ses créations des œuvres uniques relatant chacune une histoire.

    Serge Jolimeau
    1952, Croix des Bouquets (Haïti)

    Affiche_ HAITI_RVBNé en 1952 à Croix des Bouquets, il est formé par Serisier Louis Juste dès l’âge de 12 ans. Il rejoint par la suite le «Centre d’Art» en 1972. Ses sculptures sur métal, aussi appelées des «Bosmétal» ressemblent à de la dentelle et sont directement inspirées de la culture vaudou dans laquelle il a été élevé. La richesse et la complexité de ses créations en font un des «Bosmétal» les plus recherchés par les collectionneurs.

    Jean Dubic

    Affiche_ HAITI_RVB

    Peintre d’art naïf, Jean Dubic est connu pour ses scènes de marchés et de villages traditionnels. Dans des peintures détaillées et très colorées, il exprime avec application le charme d’Haïti.

    Gérard Fortuné
    Début 1930, Pétion-ville (Haïti)

    Affiche_ HAITI_RVB

    Gérard Fortuné dit Gérard, est un peintre autodidacte. Il a commencé à peindre au début des années 1980 dans sa petite maison à Montagne noire. Gérard est un artiste prolifique qui peint des personnages irréels ou imaginaires dans des situations cocasses, avec parfois un trait humoristique. Son travail est imaginatif, unique et fait partie de nombreuses collections en Haïti comme à l’International.

    Gary Legrand

    photo37

    Gary Legrand est né à Petite Rivière de l’Artibonite en Haïti. Arrivé à Paris en 1996, il poursuit son travail déjà commencé en Haïti sur la mise en lumière d’une vision plastique de l’être féminin. Aujourd’hui plus abstraite, sa peinture travaille la matière (sciure de bois, fibres, sisal…) et les couleurs. Sa créativité cherche à s’exprimer sous des formes chaque fois plus diverses, il est également percussionniste. Gary Legrand incarne le renouveau de la peinture haïtienne contemporaine et sa maîtrise le place parmi les références dans le milieu des arts plastiques et le domaine l’art en général.

    partenairesBANDEAU DEF LOGOS

    Ambassade d’Haïti en France, Fondation Haïti Jazz, Haïti Futur, Haïti Action Artistes, Afhsec/Chaso, Collectif 2004, Carrie

     Informations Pratiques

    27 rue Keller, 75011 Paris,
    M° Bastille, Voltaire
    Mar – sam 13h-19h Dim 16h-19h (sur rdv)

    contact@dpgallery.fr
    01 43 57 08 51

    > Exposition:  Entrée Libre – Réserver votre billet en ligne ici
    (Contribution libre appréciée: fonds reversés à l’Association Haïti Futur)

    > Événements:
    10€
    : non adhérent American center for the arts
    7€ : adhérent American center for the arts
    Gratuit : enfants – 12 ans
    Devenez membre de l’American Center: 30€ et bénéficiez
    des réductions toutes l’année
    > Forfaits: 60€ pour l’accès illimité à l’exposition et à tous les évènements