Art numérique

“Ô Cirque par amour”, photographies de Karol Rouland

L’exposition se terminera le 4 juin 2014 

titre-karol-rouland

Exposition du 12 mai au 4 juin  2014

Vernissage le 12 mai à 18h en présence de Jean-Pierre Mocky

Vernissage Exposition ” Ô cirque par amour “, photographies de Karol Rouland,  from dorothy’s gallery on Vimeo.

AffiCHE Karol Rouland

UN UNIVERS ONIRIQUE ET FANTASTIQUE

 

La Répétition, Karol Rouland

A l’occasion de la sortie du livre de Karol Rouland «Monsieur Cagole» préfacé par Jean-Pierre  Mocky, dorothy’s gallery,  American Center for the Arts  expose les photographies de Karol Rouland du 12 mai au 4 juin 2014.  Dévoilées pour la première fois à Paris, ses images nous plongent dans un univers onirique et fantastique où la lumière se meut dans une grâce surréelle : le cirque.

Avec ses photographies et son roman, Karol Rouland exprime « l’âme du cercle  magique où s’incarne le rêve et autour duquel gravitent les artistes de cirque, comme autant de planètes multicolores et singulières, mais dont l’existence est consacrée à ce pôle mystérieux. Un espace de liberté absolue où tout est à reconstruire et à imaginer, où tout est possible puisque rien ne s’y fige (…) ».

Les photographies de Karol Rouland  donnent l’illusion de la peinture. L’artiste transcende les images afin qu’elles trouvent leur magie comme celle que vit l’œil nu face à un spectacle vivant. Transformer pour retrouver la magie. Dévoiler son regard. Celui que porte Karol au mouvement, à la grâce, à la lumière, au mystère, à la poésie. Ses photographies sont avant tout une histoire d’amour. Ici, ce n’est pas seulement l’artiste, mais l’ecuyère qui nous ouvre les portes de son univers.

Karol a exposé  un an au musée du Cheval de Chantilly, à Rabat, pour sa Majesté le Roi Mohammed VI, à Deauville, Saint-Lô, Ouistreham, Biarritz…


ILS ONT DIT…

Photo de Karol Rouland, couverture du livre Mr Cagole« Karol, qui  es-tu ? Un ange ou la fée, la femme fatale ou l’enfant qui pleure, la  petite fille qui rêve ? Mais à quoi rêve-t-elle? A l’amour ? Peut-être ! Comment le savoir ? En regardant ces photos prises par une femme passionnée  par le cirque, des yeux remplis  d’admiration pour «l’homme cheval» qui tourne dans la piste… Fais-nous encore rêver Karol. Merci.»

Valérie Fratellini
Préface du livre de photographies ‘Ô cirque par amour’ de Karol Rouland.

 

 

 


KAROL ROULAND

Photographe, écrivain, réalisatrice,
acrobate

karol

Hormis la qualité de sa plume qui lui a permis d’écrire pour le cinéma et le théâtre, Karol Rouland a démontré ses talents de réalisatrice et de comédienne dans divers films et pièces de théâtre notamment pour Joël Pommerat.

A cinq ans, elle se disait « plus tard, je serai actrice ou dompteuse de lions.»  Elle passait son temps libre dans les salles de cinéma qui appartenaient à son père. Grâce à lui, elle a rencontré des artistes merveilleux. Bourvil, De Funès, Michel Simon ….et Jean-Pierre Mocky.

Karol Rouland s’inscrit à l’âge de 23 ans à l’école de cirque d’Annie Fratellini. Elle y apprend l’acrobatie au sol et le fil. Elle y rencontre la fille d’Annie  Fratellini, Valérie, et Gilles Audejean qui lui enseigne l’acrobatie à cheval. Naissent de ces rencontres deux passions: les chevaux et les gens du cirque.
Elle les suit en tournée, de là naîtra quelques années plus tard le livre « Ô cirque par amour » et le roman « Monsieur Cagole ».

Le cirque s’intègre naturellement dans sa vie qu’elle  partage entre le cinéma, la photographie, la comédie, l’écriture.

Génération « Apollo », elle a vu les premiers hommes marcher sur la lune et a aussi eu la grande chance de rencontrer les astronautes Alan Shepard (Apollo 14), Walter Cunningham (Apollo7), James Lowell (Apollo 13) qui étaient invités par son père dans la maison normande.

Biographie en vidéo :

SORTIE DU ROMAN « MONSIEUR CAGOLE »
Préface de Jean-Pierre Mocky

photo« J’aime ce livre. Profondément. (…) C’est très bien écrit. Souvent en le lisant on a la gorge  serrée. Le personnage de Cagole nous émeut et son drame est un peu le nôtre (…) Notre eczéma, c’est d’être seul, avec nos rêves que personne ne partage. (…) Le destin de Claude Dufour, « Monsieur Cagole », est celui des solitaires qui tout au long de leur vie cherchent ceux qui sont comme eux et ne les trouvent pas. Monsieur Cagole aime le cirque et le cirque le lui rend bien. Cette complicité nous fait voyager loin des conneries mesquines, loin du monde pervers et pourri, là-bas. (…)»

Jean-Pierre Mocky

Résumé du livre:

monsieur cagole

Depuis l’âge de cinq ans, Monsieur Cagole est atteint d’un eczéma incurable. A quarante ans, alors qu’il vit en permanence cagoulé et ganté pour se

protéger du regard des autres, il perd son cheval, le seul être qu’il aimait. Il laisse alors tout derrière lui pour être engagé dans un cirque comme palefrenier.  Un cirque qui l’acceptera. Monsieur Cagole raillera son amertume et le bouclier de « cafards » tombera peu à peu, le laissant nu et apeuré. Il apprendra doucement à s’aimer et à

être aimé en retour pour sortir enfin de cette spirale de malheur.

 

 

Bande Annonce du roman “Monsieur Cagole” de Karol Rouland