Art numérique

Henry Miller, Festival Aller Retour Paris


English version here

Capture2

photo-millerDorothy’s gallery, American Center for the Arts participe au Festival « Aller Retour Paris » du 6 au 10 mai consacré au légendaire écrivain américain Henry Miller,  en collaboration avec :

–  la Henry Miller Memorial Library,  de Big Sur en California
–  la librairie historique parisienne Shakespeare and Company,
–  Mary Duncan, Directrice du Paris Writers Group and Paris Writers Press.

Exposition – 6-10 MAI – 13h à 19h tous les jours
Peintures, dessins, photographies, films, interviews audio, livres.

Soirée 7 mai – 19h à dorothy’s gallery
Réception/Célébration : Conférences (speakers internationaux), diffusion d’un film, cocktail

PEINTURES ORIGINALES & LITHOGRAPHIES INÉDITES

 

Affiche Festival Henri MillerDorothy’s gallery, American Center for the Arts a l’honneur de présenter des peintures originales inédites de Henry Miller amenées directement des Etats-Unis en France par la famille de l’écrivain qui a le désir de faire revivre la mémoire de celui qui a vécu à Paris, et tant aimé cette ville à l’ époque Bohème des années 1930.

Le visiteur découvrira Henry Miller à travers  ses aquarelles originales, lithographies, sérigraphies, photographies de sa vie, catalogues et livres. Le film de 1963, « Odyssey of Henry Miller » racontant la vie de l’artiste à Paris, sera également projeté en continu.

L’ artiste a produit plus de 2 000  aquarelles. Ces dernières n’ont pas été exposées en France depuis 1967 (événement au cours duquel la police avait dû contenir la foule qui s’était présentée en masse pour les admirer).
Si ses écrits acerbes ont secoué l’Amérique puritaine des  années 50 en soulignant son hypocrisie morale, ses œuvres picturales révèlent sa tendresse pour l’humanité et son optimisme.

citation 2

Le public français l’estime et se passionne toujours pour la brillance de ses écrits, mais n’a pas eu connaissance jusqu’ici qu’il était également peintre de 1928 jusqu’à deux jours avant sa mort en 1980.
Véritables synthèses de toute la peinture de la première moitié du XXème siècle (on pense à Klee, Chagall, Dufy, Turner…).

LE DIABLE ÉCRIT ET L’ANGE PEINT

Ce grand conteur de la sexualité et de l’érotisme aimait à penser qu’ en lui « le diable écrit mais l’ange peint ».

Coloriste hors-pair, ses œuvres nous révèlent une toute autre facette de sa personnalité : un monde imaginaire où règnent fantaisie, joie de vivre et humour. Extraordinairement généreux avec l’art qu’il créait, il donnait ses œuvres peintes à tous ceux qu’il aimait. Il les échangeait également contre de la nourriture pour vivre.

Ses aquarelles révèlent l’âme d’un enfant joyeux, coloriste extraordinaire, peignant avec ferveur «portraits, seascapes, dreamscapes and escapes». (Lawrence Durrell « The paintings of Henry Miller ; Paint as you like and die happy »).

Françoise Py écrit dans « Le Sourire au bout du pinceau » :  « Pour Miller, peindre c’est naître, c’est vivre cette innocence  primordiale de l’enfant qui découvre le monde. […] »

citation

SOIRÉE LE 7 MAI – 19H

Affiche Soirée Henri MillerDécouvrir Henry Miller par l’intermédiaire de  différents conférenciers internationaux (Etats-Unis, Suède et Paris)

Magnus Toren, Président de la Henry Miller Memorial  Library à Big Sur en Californie,

Mary Duncan, Directrice du Paris Writers Group et auteur du livre «Henry Miller is  Under My Bed»  nous expliquera comment  Henry Miller a publié « Le Tropique du Cancer »  (diffusion d’une interview inédite de 10 minutes),

Ida Therén, journaliste suédoise nous parlera du rôle d’Anais Nin dans la publication du livre «Le  Tropique du Cancer».


PARTENAIRES

1557262_663551540350979_1110254083_o Paris writers group shake cropped-stamp-200