Barmak Akram

Vidéo, photographie

Artiste afghan. Vit et travaille en France

Barmak Akram  nous raconte en 25 images extraites de son film “Wajma, une fiancée afhgane”,  l’histoire d’une romance afghane douce et violente qui se transforme en drame. Il nous présente en un storyboard original, spécialement crée après le tournage. Comment vivre une histoire d’amour à Kaboul quand on a 20 ans, dans une société aspirant à la modernité mais encore fortement ancrée dans ses coutumes ?

Réalisateur, photographe,  plasticien et musicien, il est né en 1966 à Kaboul. Il est  Diplômé de la FEMIS, de l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts et de l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs

afficheFILMwajma

Né à Kaboul en 1966, c’est comme réfugié politique que Barmak Akram arrive en France en 1981, où il se passionne pour les arts visuels et le cinéma.

Il réalise de nombreux films documentaires autour de la culture afghane, des «vidéotos» (abréviation de vidéo automatique), qui nous entraînent dans un monde de beauté abstraite.

L’Enfant de Kaboul, long métrage sorti en 2009 avec la collaboration de Jean-Claude Carrière et -M-, nous faisant découvrir une ville où vivaient 50 000 enfants abandonés.

Lisa, Afghan travesti, vidéo-installation documentaire, portrait d’une petite fille qui, du temps des talibans, se fait passer pour un garçon pour pouvoir aller à l’école. photos en noir et blanc de Lisa

« En Afghanistan, l’art, c’est ce qui reste »

Barmak Akram


LISA AFGHAN TRAVESTI

Lisa: afghan travesti

Aman Mojadidi

Artiste afghan. Vit et travaille en Afghanistan.

Aman Mojadidi est le directeur de culture & héritage à Turquoise Mountain, ONG dont l’objectif est la protection des vestiges artistiques, historiques de l’Afghanistan et de ses arts traditionnels. Turquoise Mountain, a également fondé l’Institut d’Architecture et d’Art afghans, seule structure d’éducation artistique du pays internationalement reconnue. Aman Mojadidi est également artiste et dépeint les perpétuelles tensions internes à chacun exacerbées par la guerre.

Aman Mojadidi interviendra durant l’exposition « Voices on the Rise », en tant que conférencier. Il animera une discussion ouverte sur les pratiques artistiques contemporaines dans le contexte de guerre, ainsi que sur le rôle public et politique de l’art.

morning portrait_v1bd

Constance Chabrières

Sculpture

Artiste française. Vit et travaille en France

Constance Chabrières nourrit son travail artistique de ses différentes missions humanitaires pour l’UNICEF et des ONG.

C’est à travers l’art qu’elle s’exprime sur ce monde si complexe et merveilleux dissertation editors à la fois.

Ses oeuvres sont très proche des univers de la femme et de la petite enfance. À l’occasion de « Voices on the Rise », le thème féminin est présent à travers «Out of The Dark Night», une sculpture en bronze, une lampe à la morphologie florale : « la femme a une place centrale dans la société tel le soleil donnant la lumière et la vie sur terre ».

Pour cette oeuvre unique, Constance s’est inspirée de poètes afghans : Hafez, Saadi et Majrouh.

Sans titre

Out Of The Dark Night

Pauline Baste Morand

Sculpture

 

Artiste française. Vit et travaille à Paris.

Sculptrice française, Pauline est puissamment attachée aux mouvements du corps, ses tensions, ses expressions et surtout sa fragilité.

Forgeant son expérience aux côtés de maîtres d’exception, elle s’exprime à travers plusieurs matériaux en cherchant à accorder le plus de précision dans la sculpture du modèle vivant.

À l’occasion de l’exposition « Voices on the Rise », elle met en avant trois œuvres en bronze tirées de sa série «du vent dans les voiles» qui représentent des burqas.

Elle s’exprime sur un sujet qui lui tenait à coeur et qui est si délicat à aborder dans l’art. L’actualité et ce que vivent les femmes dans le monde est une de ses sources d’inspiration.

burka bronze 3 72 dpiDu vent dans les voiles

Extraction femme72 dpiExtraction

Voices on the Rise : Afghan Women Making the News

.

AffichefinalevoiceLEE12ENFINs

Voyage au coeur de l’Afghanistan d’aujourd’hui

Au travers de sa nouvelle exposition, dorothy’s gallery vous propose, en collaboration avec l’Ambassade d’Afghanistan, un voyage en plusieurs mouvements au travers de l’Afghanistan contemporain.

Après une tournée internationale, « Voices On The Rise » présente, pour la première fois en France, des photographies de femmes afghanes dans l’exercice de leurs métiers. Véritables révolutionnaires, elles sont le nouveau visage d’un peuple qui oeuvre à la reconstruction de son pays et qui se bat pour une société plus juste.

.

De l’humour à la provocation : regards d’artistes contemporains sur un pays en plein changement

En complément de ce photo?reportage, des artistes contemporains, afghans et internationaux, nous offrent leurs regards, parfois humoristiques, satiriques, voire perturbateurs, sur ce pays en pleine mutation. Au travers de leurs photographies, peintures, sculptures, dessins ou peintures numériques, ils confrontent leurs visions dans un exercice inédit et engagé.

.

Plus qu’une exposition : une interaction et une immersion dans la culture afghane

Enfin, les dernières oeuvres sont présentées dans une tente aménagée aux ambiances afghanes pour une immersion totale du visiteur.
Plus qu’une simple exposition, la galerie vous propose donc une véritable aventure culturelle qui sera par ailleurs ponctuée d’interventions vivantes. Danse, musique, dégustation, échanges et conférences viendront rythmer cette découverte de l’Afghanistan.

.

Un programme culturel riche et varié

• 4 mars, 16h – 21h : vernissage presse et privé, dégustation, musique
• 5 mars, 18h – 21h : vernissage public avec intervention des artistes, dégustation, musique
• 8 mars, 18h – 21h : célébration de la Journée Internationale de la Femme, projection de « Lisa, Afghan travesti » en présence du réalisateur Barmak AKRAM
• 19 mars, 18h – 21h : projection de « L’enfant de Kabul » (19h) suivie d’un échange avec le réalisateur Barmak AKRAM

• 25 mars, 19h – 21h : conférence d’Aman MOJADIDI, directeur culture & héritage à Turquoise Mountain, ONG dont l’objectif est la protection des vestiges artistiques, historiques de l’Afghanistan, sur le thème des pratiques artistiques contemporaines dans le contexte de guerre, ainsi que sur le rôle public et politique de l’art.

L’exposition sera officiellement inaugurée le 4 et 5 mars, par Son Excellence Omar Samad, ambassadeur de l’Afghanistan en France, ainsi que par les deux commissaires de l’exposition, Khorshied Samad et Jane McElhone. Dorothy Polley, directrice de la galerie, en sera l’animatrice.

.
……………………………………………………………………………………………………………………………

.

Continue reading Voices on the Rise : Afghan Women Making the News