Shahla Rosa

Etats-Unis

Breton’s crises of objects & the basilica erreur lizard- huile sur toile - Shahla Rosa

Breton’s crises of objects & the basilica erreur lizard- huile sur toile – Shahla Rosa

Née en 1954, Shalah Rosa a été élevé par un père peintre. Depuis son adolescence elle reçoit de nombreux prix nationaux. En Europe elle a exploré l’art en profondeur et a peint en toute liberté. Elle a étudié l’art à Düsseldorf, à Florence et dans le Sud de la Californie. Des expositions,ainsi que des publications dans des livres, journaux et magazines lui on été consacrées sur les deux continents.

«J’aime apporter de la fantaisie à la vie à travers différents médias, mais la peinture est mon véritable amour où j’exprime le mieux ma vision intérieure. Cette imagination, qui ne connaît aucune frontière est autorisée à être exercée dans le seul respect des lois de l’utilité arbitraire. Ca me permet de me m’y dévouer sans la peur de faire une erreur. »

Shahla Rosa was Born in 1954, her father was an amateur painter and Shahla loved art from early childhood. From her teenage years she was awarded national prizes many times, inspiring her to pursue painting as a career. She moved to Europe to explore art and paint as she wished. She studied Art at the Kunst Academy in Dusseldorf, and then at the Instituto Europeo in Florence and in Southern California.

«My work was displayed in several successful exhibitions, appeared in catalogs, newspapers and books. I bring fantasy to life through many different media, but painting is my true love and where I express my inner vision. Imagination knows no bounds and is allowed to be exercised in accordance with the laws of an arbitrary utility, allowing me to devote myself without fear of making a mistake».

Paula Rosa

Portugal,

PaulaRosa-META-FOR-300

 

Née à Lisbonne, en 1970. Paula Rosa s’intéresse aux arts visuels et au design, qui interviennent dans son apprentissage académique.
Elle est diplômée de l’Université de Lusofona en Design de l’espace et des équipements et de l’institut Jean Piaget en design.
Fascinée par les arts visuels, de la peinture au film, elle a participé à des expositions au Portugal, aux Etats-Unis, et en Europe. Son travail est présenté dans des collections privées, des musées, des institutions, au Portugal et à l’international.
Combinant la rigueur technique et le chaos intérieur de l’inspiration, Paula Rosa sublime l’art numérique, à travers les technologies les plus récentes.
Elle partage son activité par un art fait de pinceaux et la discipline du design. Un choix dualiste qui caractérise son travail et son parcours.

Born in Lisbon, in 1970, Paula Rosa showed an early interest for the Visual Arts and Design, which proceeded naturally in her academic training. She graduated from University Lusófona in Equipment and Space Design and from Jean Piaget Institute in Design and Production’s Management of Pedagogical Media.
Fascinated by the visual arts, from painting to film animation, she tooks part of exhibitions in Portugal, USA and Europe.
Her work has been shown in private collections, museums, institutions in Portugal and foreign countries. Combining the technical rigour with the inner chaos of inspiration, Paula Rosa sublimates in the emerging digital art. She divides her activity by an art made of brushes and the discipline of design, a dualistic option that marks her work and its route.

Jean-Robert Franco

.

.

jean-robert-franco-marylin

Jean-Robert Franco -Marilyn


Jean-Robert Franco présente «Ce n’est pas», un portrait de Marilyn, un arrêt sur image d’une cassette VHS, les défauts entravant le glamour dont elle est le symbole. Ce n’est pas, phrase incomplète, nous invite à décrypter l’oeuvre et à multiplier nos interprétations. Dans sa négation, ce titre nous invite à revoir toutes nos certitudes.

Cette oeuvre « dompte » notre regard (Lacan) par l’embellissement d’un regard absent. Franco nous offre une oeuvre ouverte qui révèle une beauté tragique.
Un voyage entre mythe et mystère qui appelle la question «que vois-je ?»

.

Jean-Robert Franco - Marylin

Jean-Robert Franco – Marylin

Zwy Milshtein

Artiste d’origine moldave, vit et travaille à Paris

milshtein_autoportraitZwy Milshtein – Autoportrait

Originaire de Moldavie, Zwy Milshtein s’installe à Paris en 1955 pour y créer et s’y inspirer du souffle de l’Occident. Cette terre sera une source éminente, sans que jamais l’artiste ne se départe d’un folklore originel chatoyant et mêlé.

Les tableaux de Zwy Milshtein, qu’ils soient peintures, gravures ou ici digigraphies, fourmillent de personnages qui se répondent. Leur présence renvoie à une myriade d’histoires qui s’enchevêtrent comme autant de fantômes de nos vies, autant de pions que nous sommes sur l’échiquier de la vie.

Zwy est joueur, et nous invite à entrer dans sa partie.

“Zwy Milshtein transporte dans sa peinture son errance et ses croyances. Homme de conviction, il voyage dans le monde de l’art à son rythme, hors les stratégies et les fluctuations des modes. Son écriture picturale est personnelle, car elle jaillit de sa vie. C’est aussi une poésie jubilatoire.
Milshtein n’est pas un peintre-décorateur, il peint parce que chez lui, c’est une nécessité vitale et impérieuse: un acte d’amour.
L’oeuvre de Milshtein, c’est le cri du silence, une oeuvre qui témoigne, qui fortifie le regard, à la fois livre de bord et journal intime.
«Je considère ma peinture comme une peinture expressionniste avec l’influence des peintres comme Bosch, Brueghel, Goya et Soutine». D’illustres aînés qui ont laissé une trace intemporelle et indélébile dans l’histoire de la peinture ».
Frédéric Altman

milshtein_1.Zwy Milshtein – post
 
milshtein-bandeautZwy Milshtein –  Au dessus de Paris – Mon petit Chaton – In Vino Veritas


Raymond Quai

Artiste français, vit et travaille à Paris

.

Créateur sur ordinateur depuis 25 ans, Raymond Quai malaxe, triture, apprivoise les images fractales qu’il mélange avec des sphères… Naît alors le Bubble’Art version très personnelle de PoP Art abstrait rappelant les délires toxicos/hallucinatoires des années 70.
Puis Raymond plonge dans les images lenticulaires. Quelle joie de pouvoir en plus des fractales et autres Métaballs y intégrer la notion de profondeur, de mouvement, d’apparitions furtives au gré des déplacements du spectateur qui, se met à danser au fur et à mesure de sa découverte de l’oeuvre.

.

artistes-dorothy's gallery-Raymond QuaiRaymond QUAI
Hope
Lenticulaire rétro-éclairé
45 x 45 x 15 cm
1000€

.

Raymond_Quai_michael01

Raymond QUAI
Michael Jackson 1
Lenticulaire rétro-éclairé
45 x 45 x 15 cm
1000€

.

Raymond_Quai_michael02

Raymond QUAI
Michael 02
Lenticulaire rétro-éclairé
45 x 45 x 15 cm
1000€

.

Raymond_Quai_Progress

Raymond QUAI
Progress
Lenticulaire rétro-éclairé
45 x 45 x 15 cm
1000€

Cyril Anguelidis

Artiste franco-grec, vit et travaille à Paris

.

bandea

Cyril Anguelidis – Hanoi  & Radio City
.

Comment définir Cyril Anguelidis ? Ses débuts sont parlants : il s’est fait remarquer lors de la première édition de @rt Outsiders, évènement pionnier dans son genre. Ce festival créé en 2000 explore les rapports que la création contemporaine entretient avec les technologies.

Il a été officiellement formé aux Arts-décoratifs – mais en réalité par son expérience nomade de l’universalité du fait urbain.

Il puise son inspiration au cœur de la Ville. New-York, Bombay ou Paris, ce qui l’intéresse avant tout c’est l’énergie commune à toutes nos mégalopoles, excessives et exaltantes. Son esthétique – couleurs électriques et formes généreuses – témoigne de leur extravagance.

L’intérêt de l’univers de Cyril réside en ce qu’il est à la fois ultra-modernisé et primitif. Ces images révèlent une dimension brute, exacerbées.

$

01 Cyril ANGUELIDIS Yes we can

Cyril Anguelidis – Yes we Can

.

Finalement et de façon ironique, ce monde-là redevient sauvage. Il y a quelque chose de tribal chez ses personnages hyper-sophistiqués, aux atours surcodés et incompréhensibles pour celui qui en serait étranger. Cyril Anguelidis est un primitiviste de l’ère numérique.

Son œuvre nous décrit une mondialisation accomplie. Le récit est familier : scénario catastrophe pressenti par Mac Luhan et son village global. Mais aussi rêve, fantasme de la réunion planétaire dans une seule tribu.

$

Michael-JachsonBD (1) (1)

Cyril Anguelidis – Feel Free

.

Une chose est sure, c’est la fiction d’un artiste qui s’amuse à peindre le métissage généralisé d’où serait née une civilisation universelle. C’est dans un contexte mondialisant guère réjouissant qu’il nous propose ces images, et tandis que d’autres s’ingénient au contraire à décrire ce qu’ils croient être le choc des civilisations. Choisissez votre version.

.