ART-Z Exposition Africa Now

affiche Africa Now impression

 

Peintres, photographes, vidéastes et sculpteurs ont été invités à présenter des œuvres sur le thème de l’Afrique urbaine contemporaine et de leurs itinéraires singuliers.

Contact :
Olivier Sultan
00 33 06 63 24 42 22
oliviersultan75@gmail.com
www.art-z.net

Bruce Clarke

Bruce Clarke Plasticien et photographe né à Londres en 1959, il est issu d’une famille de militants sud-africains, exilés un an plus tôt.

Il s’installe en France après des études aux Beaux Arts de l’Université de Leeds où il est initié au mouvement d’Art&Language, art conceptuel dans lequel s’inscrira son œuvre.

Artiste engagé, Bruce Clarke témoigne, dans ses créations, de l’histoire contemporaine et interroge. Il expose depuis 1989 en France et à l’étranger.

Engagé dans le mouvement anti-apartheid, Bruce Clarke s’implique profodément dans l’organisation «Rencontre Nationale Contre l’Apartheid». Dans le même temps, militant contre les signes annonciateurs du génocide au Rwanda, il créé un mémorial du génocide « Le jardin de la mémoire » en 2000 puis en 2014 avec le collectif «Les Hommes Debout», il redonne corps et visages aux disparus par de gigantesques peintures murales sur les lieux de mémoire du génocide à l’occasion du 20e anniversaire.

Il intègre son engagement politique dans sa recherche plastique qui se situe dans un courant de figuration critique. «Ma technique est celle de la figuration critique. Figurer, représenter, c’est déjà dénoncer et condamner l’inacceptable».

Bruce Clarke vit son œuvre. A travers elle, il plonge en temps réel dans la vie, les évènements, les drames. Véritable parcours d’un ressenti, sa création mêle images et mots, lacérés, déchirés, déconstruits et reconstruits selon sa sensibilité.

Bruce Clarke, Adult Masterpiece

Bruce Clarke, Adult Masterpiece

Bruce Clarke, Big Bad Wolf

Bruce Clarke, Big Bad Wolf

Bruce Clarke, Blood Off My Telephone

Bruce Clarke, Blood Off My Telephone

PROLONGATION jusqu’au 5 janvier ! STAND UP Engagement for democracy

affichea2-bd-finalePROLONGATION jusqu’au 5 janvier 2017

Soirée de clôture le jeudi 5 janvier à partir de 18h : concert, rencontre avec les artistes, …

 

STAND UP Engagement for democracy , un témoignage artistique et actif de l’engagement pour la démocratie.

On parle de nous !

Télérama Sortir
Résistance ! 10 expositions qui refusent la fatalité du monde
Baby Eyes Paris

Le résultat des élections américaines  est un tremblement de terre pour nos démocraties.

Le citoyen, par son vote, a montré qu’il était prêt à répondre OUI à des propositions qui mettent à mal nos valeurs et nos droits fondamentaux acquis au fil des siècles et dont nous sommes fiers.

Aussi le moment est particulièrement approprié pour cette exposition STAND UP Engagement for democracy où chaque artiste présenté est engagé dans son œuvre et dans sa vie.

 

La galerie propose, tout au long de l’exposition, des soirées dédiées à ce thème en présence des artistes, écrivains, enseignants… Elles feront l’objet d’échanges, discussions sur l’analyse qu’ils font de la situation.

Continue reading PROLONGATION jusqu’au 5 janvier ! STAND UP Engagement for democracy

EXPOSITION – Francis Brunelle, œuvres récentes

Vernissage expo Brunelle

Exposition des œuvres récentes de Francis Brunelle

Jusqu’au 2 avril, tous les jours de 14h à 19h à Dorothy’s Gallery.

 

“A quel moment l’impérieuse nécessité de peintre naît-elle ?”

Les collages en bas-relief résultent du croisement entre “le drap” de l’exposition de 2012 et les grands collages. Le traitement de surface est délibéré, faisant écho aux oeuvres de John Chamberlain.
Les tableaux de guerre sont l’expression d’une colère. En 2012, début de la guerre en
Syrie, nous sommes envahis d’images de destruction, d’enfants blessés dans les bras de leur mère. Autant de figures, anonymes oubliées le lendemain. C’est pour lutter contre l’oubli, que j’ai peint ces toiles. Le grand tableau est un amoncellement de fusillés, replié “en miroir” pour créer une grande figure abstraite.
Le troisième temps de l’exposition est une méditation. Il s’agit d’un travail dans l’épaisseur de la matière. Des pas, un souffle, y ont inscrit des empreintes. Des glacis ont capté la lumière. Ce sont des ouvertures vers le monde intérieur. Une tentative de me rapprocher des laques extrême-orientales, de la lumière de Monet, et de tenter de percer le secret des glacis de Turner. Ce sont des reflets.

CATALOGUE BRUNELLE 2016-210X148-8

CATALOGUE BRUNELLE 2016-210X148-6

CATALOGUE BRUNELLE 2016-210X148-37

EXPOSITION – Gérald Bloncourt, Passion d’un artiste engagé

INVITATION A5bs

Exposition et événements

autour de l’œuvre de Gérald Bloncourt

Photographies, peintures, dessins, poésie

4 février  – 12 mars 2016

 

 

gerald_bloncourtGérald Bloncourt (Haïti)
Né d’une mère métropolitaine et d’un père guadeloupéen, Gérald Bloncourt est un artiste aux multiples facettes, il manie aussi bien la peinture, la poésie, la photographie que la littérature. Engagé très tôt dans la cause haïtienne, il contribua à la fondation du Centre d’Art haïtien qui favorisa la diffusion de la peinture haïtienne sur la scène internationale. En 2012, il est fait Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres, puis en 2015, il est fait chevalier de la Légion d’Honneur.

 

 

L’exposition “Gérald Bloncourt, Le Regard engagé” est une large rétrospective de l’œuvre de cet artiste prolifique et passionné. Son amour de la vie et son engagement continu pour l’humain en font une figure majeure de l’art français et haïtien.

Gérald Bloncourt déploie depuis les années 1940 ses talents comme peintre, dessinateur, photographe reporter, portraitiste, poète et romancier.
Ses pas le mènent auprès des grands événements de ce siècle et des artistes qui sont entrés dans l’Histoire : il photographie le Paris de mai 1968, la Révolution portugaise des Œillets en avril 1974, mais aussi la beauté de Brigitte Bardot, Yves Montant, Sheila, le Mime Marceau et tant d’autres icônes de ce siècle…

Ses peintures, pastels et gravures montrent aussi l’attachement de l’artiste pour la joie de vivre et les plaisirs. Les couleurs et les corps dansent et s’entremêlent, les paysages délicats appellent à la sérénité, les visages interpellent et questionnent la solidarité humaine. Gérald Bloncourt y rend régulièrement hommage à sa culture haïtienne, traçant les contours d’une identité où se mêlent tradition, légendes et événements historiques.

 
Toute mon œuvre, tout mon travail, tout le feu de ma vie, toute ma violence, je les ai mis dans une direction à laquelle je n’ai jamais failli Dans cet Homme et dans son devenir.
Dans ses luttes, ses souffrances, ses petites joies modestes, pures, ces morceaux de sourire qu’on rencontre au coin des taudis, ces mains calleuses, émouvantes… J’ai copié les milliers de visages de toutes les races, de toutes les joies, de toutes les peines Des dockers du Havre, aux mineurs de Trieux, de la Finlande à la Côte d’Azur, du métro aux gosses de mon quartier, de Moscou au Caucase des légendes, du métallo de Léningrad au Maître tapissier Lurçat, de l’exposition d’Arcueil au thème plus complexe sur la pollution des eaux, du Sahara aux tremblements de terre de l’Italie du Sud …
J’ai pris parti. Je ne suis pas un marchand de photographies. Je suis un franc-tireur de l’image au service de mon art et de ma création …

 

Sheila, 1963 à Paris © Gérald Bloncourt

Sheila, 1963 à Paris © Gérald Bloncourt

Yves Montand, 1953 © Gérald Bloncourt

Yves Montand, 1953 © Gérald Bloncourt

Lino Ventura, juillet 1959 © Gérald Bloncourt

Lino Ventura, juillet 1959 © Gérald Bloncourt

Femme Bourgeons, 1996 © Gérald Bloncourt

Femme Bourgeons, 1996 © Gérald Bloncourt

Anacoana, Reine d'Ayiti © Gérald Bloncourt

Anacoana, Reine d’Ayiti © Gérald Bloncourt

EXPOSITION-VENTE – “My Planet, I love you” / La Planète, mon Amour

Affiche

Exposition “My planet, I love you”

Artshop et artisanat du monde pour tous les budgets

11 décembre – 10 janvier

En partenariat avec Caribbean Green Action Initiative

 

Agir en faveur de l’environnement

Dorothy’s gallery, American center for the Arts s’engage dans la lutte internationale pour le climat. À travers l’exposition « My planet, I love you » qui met en lumière des artistes internationaux, elle démontre l’urgence de la cause environnementale et s’inscrit dans l’esprit de la COP 21.

Des associations haïtiennes et guyanaises, représentantes des pays touchés par l’arrivée massive des algues sargasses, sont invitées à la galerie pour vendre l’artisanat de leurs pays. Hautement toxiques, ces algues prennent possession de l’arc Caraïbe, de la Républicaine dominicaine à la Barbade en passant par la côte mexicaine.

Les fonds récoltés sont en partie reversés à l’association CGain (Caribbean Green Action Initiative) qui soutient l’initiative du recyclage des algues.

Les artistes présentés ont choisi la nature comme inspiration ou utilisent des matériaux naturels, comme le bois ou la mousse végétale pour donner vie à leurs œuvres :

 

Anna Jeretic (USA)
Peintre, graveur, et sculpteur

Anna Jeretic  est une « écologiste de l’art » qui sensibilise le public à la fragilité et la beauté du vivant à travers son œuvre.

Dès l’entrée de la galerie, le public est immergé dans un environnement végétal avec son installation « Green House ».

DSCN05067The Greenhouse effect, Anna Jeretic

Joshua Smith (USA)

Lauréat du Grand Prix de la New York International Art Expo en 2007, et de la Médaille de l’Association des Arts, Sciences et Lettres, les tableaux de Joshua Smith, inspirés de ses rêves surréalistes, sont l’expression de son amour pour la nature.

Joshua Smith

The Pilgrim’s Destination, Joshua Smith

Andres Bustamante (Chili)

Mis à l’honneur au printemps 2014 par la Dorothy’s Gallery, Andres Bustamante présente ici ses oeuvres organiques et sculpturales qui évoquent son histoire et celle de son pays touché par des fréquents séismes. Entre peinture et sculpture sur bois, l’artiste fait se confronter la solidité des formes cubistes à l’instabilité naturelle qui a marqué sa vie.

andrés_Bustamante

Soon Young Lee (Corée)

Résultants d’un jeu sur le réel, les photographies de Soon Young-Lee illustrent la façon dont l’Homme s’est créé ses propres prisons et elles prônent un retour vers la nature sauvage, avec une végétation qui reprend le contrôle dans une société dénaturée.

The thinking Growing UpThe thinking Growing Up, Soon Young Lee

Eun Jung Lee et Shoi seront également exposés.

Paula Rosa (Portugal)

Artiste et designer, Paula Rosa immortalise à travers son oeuvre la rencontre entre la rigueur technique et le chaos intérieur de l’imaginaire. Ses photographies surréalistes en noir et blanc montrent un monde où les constructions mécaniques et industrielles aliènent la nature et l’être humain.

human DK by Paula RosaHuman DK, Paula Rosa

Gérald Bloncourt (France et Haïti)

Artiste militant et grand ami de la galerie présente ses dessins, digraphies et peintures.

Les nombreux artistes américaines de la galerie, également impliqués dans la lutte pour le climat, seront présentés dans notre art shop annuel : Jack Smith, Scott Kling, Kimberly Gremillion, Katy Anderson, Patrick Medrano, Jen Sloan, Jean Marcelino.

Autour de l’exposition

–    11 décembre 2015 : Vernissage, dégustations de de bouchées haïtiennes, concert d’Olivier Griffith & the American Jazz Trio

–    18 décembre 2015 : Animations musicales et dégustations de bouchées haïtiennes, en présence des membres de l’association CGain

–    19 décembre 2015 : Concert de Shantelle Monique, Danse de Roxy R. Théobald

–   8 janvier 2015 : Soirée Guyanaise, danse carnavalesque, musique, dégustations de spécialités

–   9 janvier 2015 : Clôture de l’exposition “My Planet, I love you”, Contes musicaux de Jude Joseph, Musique des plus grandes voix haïtiennes Toto Bissainthe, Kati Dada, Vente d’art et d’artisanat caribéen, dégustation de spécialités locales, vins.

–    Et jusqu’au 10 janvier : vente d’artisanat et art shop de la Dorothy’s Gallery où de nombreux autres artistes du monde seront présentés pour tous les budgets.