Gérald Bloncourt

Peintre, poète, écrivain,  photographe

gerald_bloncourtGérald Bloncourt

 

Né d’une mère métropolitaine et d’un père guadeloupéen, Gérald Bloncourt est un artiste aux multiples facettes, il manie aussi bien la peinture, la poésie, la photographie que la littérature. Engagé très tôt dans la cause haïtienne, il contribua à la fondation du Centre d’Art haïtien qui favorisa la diffusion de la peinture haïtienne sur la scène internationale. En 2012, il est fait Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres, puis en 2015, il est fait chevalier de la Légion d’Honneur.

Présentation de Gérald Bloncourt par Yves Chemla

www.bloncourtblog.net

 

Peinture

ANAONA;jpg
Anacaona, huile sur toile

 

Encre de chine 

L'EXIL - 1990 Gérald BloncourtL'exil, Gérald Bloncourt

Dessin

ob_631ea8_065-isa-fleur-1990

Photographie

ob_8ada84_7113n-dans-un-quartier-de-po

Publications 

 Poésie : Dialogue au bout des vagues

C1dialogueauboutdesvaguesweb-191x300

“Ces textes sont restés enfouis une vingtaine d’années. celle avec qui j’ai échangé ces courriers dès la chute de la dictature haïtienne en 1986, victime des graves pressions de la part de son entourage, a voulu garder l’anonymat. Mais comme nous l’écrivions, elle et moi, à cette époque : ce dialogue nous l’avons tenu en Haïti, nous l’avons poursuivi entre Haïti et la France, nous le continuons. Nous avons eu la chance, un jour dans notre vie, de comprendre le monde pour ne pas l’oublier, de cerner l’espoir, la tendresse, l’amour. Nous devons les transmettre. C’est là notre dignité et notre combat.” Gérald Bloncourt

 

 

 

 

 

Journal d’un révolutionnaire

c1journalrevolutionnaireweb1-191x300

 

“Un homme brandit la cocarde de la révolution comme un dernier espoir terrible et profond en l’homme. Ce journal est un manuel d’hygiène révolutionnaire. Gérald Bloncourt ne cesse de la marteler dans ce qui deviendra un véritable manifeste pour celles et ceux qui luttent:

– Apprendre à rester debout pour ne pas faillir.

– Ensemble, nous avons le pouvoir de changer les choses.

– Osons: rêvons… !

– La révolution est nécessaire et légitime